Métaux critiques, charbon, gaz, pétrole : nous entrons dans les récifs, Matthieu Auzanneau, 12 octobre 2021

Non seulement les symptômes de limites physiques à la croissance se multiplient, mais ils se conjuguent, faisant entrevoir des impasses et des risques de bouleversement géostratégiques mortels.

Empruntant la voie d’une électrification massive de l’industrie et des transports, la sortie des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon) peut aisément se heurter à des limites dans le développement des mines de certains métaux indispensables, à commencer peut-être par le bon vieux cuivre.

En Chine, la sortie du charbon pourrait être précipitée par un pic de production inattendu.

L’Europe, enfin, championne autoproclamée du climat mais première importatrice mondiale d’hydrocarbures, se trouve dès à présent confrontée à des contraintes dans ses approvisionnements en gaz naturel. Demain avec le pétrole, elle risque de subir des contraintes de nature similaire aux conséquences des plus périlleuses.

La sortie des énergies fossiles est inexorable. Elle sera anticipée ou subie. L’humanité technique doit d’urgence planifier cette sortie pour préserver la paix. Il s’agira nécessairement d’une navigation à vue.

Lire la suite sur le blog de Matthieu Auzanneau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :