Dangers et risques : une comparaison de la radioactivité et de la pollution atmosphérique, B. Durand

L’appréciation d’un danger est subjective. Cela peut mener à de graves erreurs de jugement si ne lui est pas associée la notion de risque, c’est-à-dire de la probabilité que l’exposition à ce danger se concrétise par des dommages. L’esprit humain réagit de manière instinctive au danger si celui-ci est évident et immédiat. A moins d’être fou ou suicidaire, personne ne se jette volontairement du haut d’une falaise, ou ne laisse sa main dans le feu. Par contre il n’est pas en mesure d’évaluer spontanément la nature et l’importance de dangers auxquels il est exposé, mais dont les dommages ne se concrétiseront pas dans l’immédiat, et c’est donc pour cette catégorie de dangers qu’il est le plus nécessaire de faire des estimations de risques.

Lire le pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :